Votre équipe est-elle en santé?

Article du 22/11/2018 par Boostalab

Il y a fort à parier que vous ne doutez pas de l’utilité d’un bilan de santé annuel chez le médecin. Après tout, mieux vaut prévenir que guérir, n’est-ce pas?

Pour les équipes de travail, la même approche peut être extrêmement bénéfique. En se donnant la possibilité d’identifier des problèmes potentiels avant qu’ils ne prennent des dimensions alarmantes, on s’assure d’avoir une équipe en bonne santé!

NUL BESOIN D’ATTENDRE!

La beauté de la chose, c’est que ce bilan peut se faire à peu près n’importe quand. Bien que certains moments puissent sembler plus propices ou plus naturels — la fin de l’année, la conclusion d’un grand projet — il n’est pas nécessaire d’attendre. Il est toujours utile de prendre un pas de recul pour faire le point sur ce qui fonctionne bien, et ce qui peut être ajusté.

Nulle raison de laisser la distance devenir un obstacle non plus. Si certains membres de l’équipe, voire tous, travaillent à distance, les plateformes en ligne telles que Trello ou Loomio, les documents partagés Google ou alors les systèmes de webconférence offrent une multitude d’options pour que tout le monde puisse contribuer en affichant ses éléments de réflexion.

MISER SUR LE PARTAGE

Peu importe que le travail s’effectue en personne ou à distance, l’objectif reste clair. Il s’agit d’identifier :

  • Ce qu’on apprécie du travail en équipe;
  • Ce qui contribue positivement au fonctionnement de l’équipe et qui devrait donc être amplifié et valorisé;
  • Ce qui n’apporte pas de valeur ajoutée et qu’on devrait donc remettre en question ou ajuster.

Il est important de donner à tous l’occasion de s’exprimer de façon constructive. C’est la diversité des perspectives qui fait la force d’une équipe, autant en profiter!

Au cours de ce processus de partage, il faut également éviter de tomber dans le piège de la recherche de solutions immédiates, qui arrivera à l’étape suivante. Il s’agit pour l’instant d’un bilan de santé, et non d’un plan d’intervention.

PRIORISER POUR MIEUX FONCTIONNER

Un autre piège à éviter est celui de croire qu’il suffit de dresser la liste des éléments à transformer pour qu’il se produise un véritable changement. C’est un peu comme les résolutions du nouvel an : aussi positives soient-elles, sans plan d’action concret, elles risquent d’être reportées d’une année à l’autre, et rester à l’état d’intentions.

Comme l’exercice de bilan d’équipe aura certainement permis de souligner bon nombre de pistes à explorer, il est nécessaire ensuite de prioriser et d’éclaircir les prochaines étapes. Plutôt que ces priorités soient décidées par le patron, pourquoi ne pas permettre à l’équipe de décider elle-même de ce qu’elle souhaite mettre en branle? N’oublions pas que les individus sont motivés par la possibilité de faire des choix, et que les projets les plus motivants sont généralement ceux que l’on s’approprie pleinement.

L’équipe n’en ressortira que plus vigoureuse, et à même de relever encore plus de défis.

À votre santé!

À PROPOS DE BOOSTALAB

Connaissez-vous Boostalab? Boostalab est une plateforme web dynamique présentant une grande variété de guides et d’ateliers ayant comme objectif commun d’accompagner les gestionnaires dans le développement de leurs compétences et dans l’atteinte de leur objectifs professionnels. Vous aimeriez en savoir plus? Vous trouverez toute l’information nécessaire ici:  www.boostalab.com

Dernière modification le 22/11/2018 10:39:53